Conseils utiles

Remèdes à la maison pour les infections des voies urinaires!

Pin
Send
Share
Send
Send


Les infections des voies urinaires (IVU) ne sont pas la plus agréable des maladies qui causent un inconfort extrême. Par conséquent, le désir des personnes souffrant de ces infections de se débarrasser rapidement de l’infection n’est absolument pas surprenant. Un traitement rapide est également important pour prévenir le développement futur des infections urinaires, qui peuvent évoluer en maladies plus graves. Parfois, les infections urinaires disparaissent seules pendant quatre à cinq jours. Il existe également plusieurs traitements à domicile pour les infections urinaires, mais il est vivement recommandé de faire appel à un médecin pour obtenir le traitement le plus rapide et le plus efficace.

Types de maladies

Les infections des voies urinaires (UTI) sont causées dans une plus large mesure par la microflore à gram négatif, dont 80% des cas sont dus à E. coli. Chez les hommes, ce groupe de maladies est beaucoup moins répandu que chez les femmes, ce qui est associé aux caractéristiques anatomiques de la structure.

Les agents pathogènes peuvent affecter les organes suivants:

  • L'urètre avec le développement d'une maladie telle que l'uréthrite.
  • La vessie est la cystite.
  • La prostate est une prostatite.
  • Rein - pyélonéphrite ou glomérulonéphrite.

Ces maladies surviennent le plus souvent sous forme aiguë, en particulier si E. coli en est la cause. Lorsqu'il est infecté par d'autres agents pathogènes, la tendance à la chronicité est beaucoup plus forte. Avec la chlamydia, la mycoplasmose, la gonorrhée, les symptômes initiaux peuvent être très légers, de sorte que les patients consultent rarement un médecin, ce qui entraîne une évolution chronique de la maladie, entraînant des complications graves des systèmes urinaire et reproducteur de l'homme.

Selon l'agent pathogène, des lésions spécifiques et non spécifiques sont distinguées. Dans le premier cas, diverses maladies sexuellement transmissibles en sont la cause, dans le second cas - les microorganismes opportunistes (E. coli).

Le mécanisme de la pathologie

L'entrée et la propagation de l'infection dans les voies urinaires se produisent de plusieurs manières. Le plus commun est le transfert de bactéries de l'anus à l'urètre voisin. Déjà à ce stade, un homme peut développer une urétrite et une prostatite.

Par la suite, l’infection pénètre dans la vessie le long de la paroi de l’urètre, provoquant une inflammation - cystite.

Le système urogénital muqueux contient des mécanismes spéciaux de protection contre les bactéries, de sorte que la pathologie ne se produit pas toujours. Une infection peut transiter plusieurs départements à la fois et ne pas conduire à la maladie. Le dernier point concerne les reins, où il peut causer une grande variété de maladies, dont la plus fréquente est la pyélonéphrite.

Une autre voie d'infection consiste à l'introduire par le sang ou la lymphe à partir d'autres foyers. Cette méthode est plus caractéristique d'une maladie telle que la glomérulonéphrite.

L'ingestion de l'agent pathogène dans le corps n'est pas une condition préalable à l'apparition de la maladie: pour cela, la présence de certains facteurs prédisposants est nécessaire:

  • Une diminution du système immunitaire due à diverses maladies aiguës et chroniques.
  • Urolithiase, qui est souvent accompagnée d'infections du système urinaire.
  • Hypothermie fréquente (la saison froide est associée à la saisonnalité de la pathologie).
  • Violation de l'écoulement de l'urine avec hyperplasie bénigne et inflammation de la prostate.
  • Vie sexuelle Promiscuous.
  • L'utilisation de divers médicaments, notamment des antibiotiques.

Chez les enfants, une infection des voies urinaires peut survenir à la suite de malformations congénitales associées à une insuffisance de la régulation nerveuse de la motilité. Cela conduit à la formation de reflux et à la stagnation de l'urine.

Le Dr Komarovsky identifie la principale cause d'infection urinaire chez les bébés comme étant une hypothermie associée au port prolongé de couches. Les enfants de la première année de vie sont plus sujets à diverses maladies, car leur système immunitaire est peu développé. Au cours des premiers mois, l’enfant utilise la protection de la mère reçue avec du lait.

Chez les enfants d'âge préscolaire, l'inflammation survient après avoir joué dans le bac à sable, car il y a un grand nombre de bactéries dans cet endroit et elles entrent directement en contact avec du sable infecté. Surtout les filles souffrent souvent de cela.

Manifestations de l'urétrite

Les principaux signes de l'urétrite sont les troubles de la miction. L'excrétion d'urine s'accompagne de sensations subjectives sous la forme de:

  • brûlant
  • démangeaisons
  • douleur
  • mictions fréquentes.

Différentes sécrétions apparaissent - séreuses, purulentes, muqueuses. Les symptômes varient également selon l'agent pathogène. Avec l'urétrite causée par une flore opportuniste, les manifestations seront prononcées, l'écoulement sera purulent ou muqueux. Brûlure et démangeaisons intenses.

Des infections spécifiques présentaient également auparavant des symptômes caractéristiques et typiques. À ce jour, tous les praticiens ont noté que des maladies telles que la mycoplasmose, la gonorrhée, la chlamydia sont des symptômes lents et rares. Cela rend le diagnostic très difficile. Dans de telles situations, les patients peuvent être perturbés par des écoulements blanchâtres, des troubles de la miction migratoire. Les brûlures, les démangeaisons et la douleur sont légères.

Symptômes de la cystite

L'inflammation de la vessie chez les hommes apparaît beaucoup moins souvent que chez les femmes, mais leur propension à chronaliser le processus est plus grande.

La maladie commence soudainement - avec des envies fréquentes et douloureuses d'uriner. L'urine est excrétée par petites portions, il y a un sentiment de vidange incomplète de la vessie. Il y a une douleur dans la région sus-pubienne, la température corporelle peut augmenter jusqu'à +37. +38 degrés.

Inflammation de la vessie - changements de la paroi

Des mictions fréquentes sont également observées la nuit. L'urine devient trouble, un examen microscopique peut indiquer une numération des cellules sanguines

Dans l'évolution chronique de la maladie, les infections urinaires se manifestent par des périodes d'exacerbation et de rémission. Les patients sont préoccupés par les douleurs mineures et la douleur pendant la miction, la température ne dépasse pas + 37 degrés ou n'augmente pas du tout.

Signes de pyélonéphrite

L'évolution aiguë de la pyélonéphrite est caractérisée par une forte augmentation de la température corporelle jusqu'à +38. +39 degrés, mais il y a des cas sans hyperthermie. Une douleur sourde tirante dans la région lombaire apparaît.

L'urine devient trouble, la teneur en protéines augmente, le nombre de globules blancs, l'hématurie (sang dans les urines). Dans une analyse de sang clinique, la vitesse de sédimentation des érythrocytes augmente et une leucocytose neutrophilique est notée.

La miction est perturbée, des pulsions intimes apparaissent et deviennent douloureuses, l'urine est excrétée en petites portions à cause d'un spasme des voies urinaires.

Le processus inflammatoire conduit à une intoxication, entraînant de graves maux de tête, une faiblesse grave, des vomissements et une diarrhée.

La structure du système génito-urinaire masculin

Le plus souvent, sur les processus inflammatoires qui ont débuté dans le système génito-urinaire peuvent être trouvés par les éléments suivants:

  • manifestations externes sur les organes génitaux,
  • manque d'érection.

De tous les troubles du système génito-urinaire, le plus grand nombre de cas survient, il s'agit en fait d'une inflammation de la prostate provoquée par une bactérie (le plus souvent une chlamydia).

Le diagnostic est compliqué par caché et caractéristique de nombreuses autres maladies.

Les symptômes

  • miction douloureuse
  • faible
  • inconfort dans le bas-ventre
  • une petite pression d'urine.

La maladie est caractérisée par un processus inflammatoire à l'intérieur de l'urètre. Il peut ne pas apparaître longtemps, et plus tard se faire sentir sous une autre maladie. Les relations sexuelles non protégées sont la principale source d’infection.

Les symptômes

  • brûlure pendant la miction
  • douleur et démangeaisons
  • décharge
  • le bas-ventre sentait la douleur et les crampes.

Avec un traitement intempestif, l'inflammation d'autres organes est possible.

<>

Causes et symptômes de cette maladie

Les infections des voies urinaires se divisent en deux types: les infections des voies urinaires supérieures (elles touchent les reins et les uretères) et les infections des voies urinaires inférieures (urètre et vessie).

Cependant, les deux types peuvent être causés par les mêmes facteurs. La différence ne sera que dans le temps de leur traitement. Parmi les causes d’infection, on peut citer les suivantes: mauvaise hygiène, modifications hormonales de l’organisme, constipation, grossesse, diabète sucré, inflammation de la prostate chez l’homme, assis prolongé (absence de mouvement), maladies fongiques et virales, présence de parasites, bactéries telles que E. coli Il est toujours très nocif de supporter et de supprimer l'envie d'uriner.

Les symptômes typiques d'une infection des voies urinaires sont les suivants:

  • Douleur intense et sensation de brûlure pendant la miction
  • Frissons et tremblements
  • Lombalgie
  • Fièvre
  • Urine trouble, mousseuse ou piquante
  • Miction soudaine et fréquente
  • Sentiment constant d'une vessie pleine
  • Une petite quantité d'urine en urinant

Remèdes naturels pour les infections des voies urinaires

  • Essayez de vous faire une telle boisson: mélangez 125 ml d'eau et 1/4 cuillère à soupe de bicarbonate de soude. Buvez deux verres d’eau d’abord puis ce mélange.
  • Essayez de boire plus de jus de canneberges ou de bleuets, cela empêchera l’accumulation et la multiplication des bactéries sur les parois de la vessie et des voies urinaires et facilitera l’excrétion plus rapide de l’urine du corps.

  • Consommez deux cuillères à soupe d'huile de coco non raffinée par jour. Buvez l'estomac vide et avant d'aller vous coucher dans un verre d'eau ou de lait de coco. Cela aidera à tuer les bactéries E. coli, qui sont très résistantes aux antibiotiques.
  • L'asperge est un excellent remède naturel pour nettoyer les voies urinaires et lutter contre diverses infections. Et ne vous inquiétez pas si la couleur de l'urine change un peu après sa consommation. C'est absolument normal.
  • Épluchez deux gousses d'ail et écrasez-les. Versez un verre d'eau tiède, laissez infuser 5 minutes et buvez. Répétez cette procédure 3 fois par jour jusqu'à disparition des symptômes. Après tout, l'ail est également un guérisseur et un assistant renommé dans la lutte contre les bactéries.

  • Dans un litre d'eau, diluez deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre et buvez ce mélange tout au long de la journée (par petites portions). C'est un remède très efficace contre les infections des voies urinaires. Surtout pour ceux qui souffrent de cystite.
  • Coupez l'oignon en 4 parties, mettez à feu pendant 20 minutes en ajoutant un demi-litre d'eau. Ensuite, retirez du feu et laissez insister pendant 8 heures (il est plus pratique de le faire la nuit). Après le temps spécifié, filtrer et boire le bouillon résultant. Les oignons sont connus pour être un diurétique et antibactérien.
  • Mélanger dans un mélangeur deux branches de céleri (avec des feuilles) et 3 litres d’eau. Ajoutez deux tranches d'ananas et une tasse d'infusion de camomille. Mélangez bien et buvez un tel «cocktail» le matin à jeun.
  • Préparez-vous l'infusion suivante: deux cuillères à soupe de basilic dans un verre d'eau. Laisser infuser 10 minutes et boire 2 fois par jour pendant 48 heures.

Quelques autres moyens de se débarrasser des infections des voies urinaires

  • Un remède contre les infections des voies urinaires peut aussi être délicieux! Essayez de manger quelques morceaux de melon d'eau tous les jours. Il nettoie parfaitement les reins. Si vous êtes sujet à ce type d’infection, la pastèque peut être un excellent moyen de prévention.

  • Préparez un smoothie aux fruits avec 2 tasses de bleuets frais, une demi-tasse de cerises dénoyautées ou de cerises et une tranche de melon d'eau. Pour plus de commodité, vous pouvez simplement mettre le tout dans un mélangeur et mélanger. Vous devez boire immédiatement, de préférence l'estomac vide. Répétez le traitement tous les jours jusqu'à disparition des symptômes désagréables.
  • Buvez du jus d'une pomme et d'une banane deux fois par jour pendant une semaine.
  • Faites-vous une compresse chaude (un coussin chauffant ou tout simplement une bouteille chaude fixée au bas de l'abdomen fera l'affaire). Néanmoins, pour atténuer les symptômes, il serait bon de prendre un bain chaud (et même mieux avec un hydromassage). Cela améliorera la circulation sanguine et l'élimination des toxines.

Remarque: cette méthode n'est pas recommandée aux femmes enceintes car elle peut provoquer une naissance prématurée.

  • Moudre une gousse d'ail et la moitié de l'oignon. Mangez-les crus. C'est une excellente combinaison pour lutter contre toutes les infections, y compris les voies urinaires.
  • Préparez une cuillère à soupe de graines de céleri dans une tasse d’eau bouillante, couvrez et laissez infuser 10 minutes. Boire trois fois par jour.
  • Une autre recette: dans un litre d'eau, préparez 4 cuillères à soupe de thym, la même quantité de prêle (queue de cheval), de calendula et de graines de lin. Laisser agir 10 minutes et retirer du feu. Couvrir et laisser infuser 15 minutes, puis filtrer et prendre un bain de siège avec ce bouillon une ou deux fois par jour. Ils ont un effet désinfectant et calmant.
  • Préparez 20 g d'orge dans un litre d'eau. Quand il est prêt, ajoutez 20 g de genévrier et laissez cuire encore une minute. Retirer du feu, laisser sous le couvercle pendant 15 minutes. Filtrer et boire trois tasses par jour.

Pin
Send
Share
Send
Send